Un label de qualité comme instrument de marketing

Efficacité énergétique garantie ou comment un bureau d'architectes se sert de la marque Minergie

 

Aarplan Architekten AG est un petit bureau d'architectes (sept employés, apprenti compris) situé en marge de la vieille ville de Soleure. Son activité principale réside dans le développement et la construction de terrains avec des investisseurs privés. « Nous accordons une attention particulière à l'efficacité énergétique et à la construction écologique », nous confie Ronald Huber, le chef du bureau d'architectes.

Or la concurrence est rude, même dans la construction de logements de haute qualité. C'est pourquoi Ronald Huber s'est tourné vers Minergie en 2006. Minergie est une association qui s'est donnée pour but de promouvoir la construction durable et l'efficacité énergétique et qui délivre des certificats de qualité.

« Depuis que nous collaborons avec Minergie, nous utilisons régulièrement la marque », dit Huber. Le recours à la marque simplifie la communication avec les clients potentiels et constitue un argument de vente supplémentaire pour le bureau d'architectes. En effet, nombreuses sont les banques qui proposent des conditions préférentielles pour la construction d'une maison Minergie.

Aarplan a construit des douzaines de maisons et d'appartements ces huit dernières années, toutes certifiées Minergie. Ronald Huber se voit remettre à chaque fois un certificat qui non seulement atteste le respect des standards appliqués, mais lui donne aussi le droit d'utiliser, par le biais d'un contrat de licence, la marque Minergie en relation avec le bâtiment certifié.

Cela peut paraître compliqué de prime abord mais, par le biais du certificat, il existe de toute manière un lien entre l'association et le preneur de licence, selon Christian Röthenmund, secrétaire central de l'association Minergie. « La marque individuelle nous offre en outre plus de souplesse dans la gestion de la marque », d'ajouter Röthenmund.

 
 

A la différence d'une marque collective ou d'une marque de garantie, pour lesquelles l'organisation de certification doit déposer la marque auprès de l'Institut Fédéral de la Propriété Intellectuelle, mais aussi le règlement régissant son utilisation. Et dans le cas d'une marque de garantie, elle est même tenue d'accorder le droit d'utilisation si le règlement est respecté.

« Nos standards sont devenus plus sévères au fil des ans », explique Christian Röthenmund. Et de nouveaux labels ont vu le jour : par exemple le standard Minergie-Eco, qui prend en considération non seulement le bilan énergétique, mais aussi le confort. Minergie-A est le dernier standard en date : il est réservé aux bâtiments qui ne consomment pas plus d'énergie qu'ils n'en produisent.

Les émoluments pour l'utilisation de la marque oscillent entre 900 et 10 000 francs au maximum en fonction du standard choisi et de la surface d'utilisation. Dans la branche de la construction, où les budgets sont serrés, il s'agit d'un montant conséquent mais justifié, car la réception des bâtiments a son prix et renforce la crédibilité de la marque, qui est utilisée aujourd'hui par 4000 entreprises actives dans la construction et les branches annexes.

Ronald Huber, lui, y trouve son compte. « Sur le plan financier également », souligne-t-il. Les exigences toujours plus strictes de Minergie agissent comme un facteur de motivation pour Huber et ses collaborateurs.

Le bureau d'architectes a déjà construit des maisons Minergie-P dont la consommation annuelle de mazout est de trois litres par mètre carré habitable. L'un de ces bâtiments se trouve à Soleure : il abrite les locaux de Aarplan Architekten AG. La prochaine étape sera la construction d'un bâtiment Minergie-A. « Tôt ou tard, nous trouverons aussi des donneurs d'ouvrage désireux de construire une maison dont la consommation d'énergie est proche de zéro », assure Huber.

 
 
Les informations sur ce site vous ont-elles été utiles?

Les informations sur ce site vous ont-elles été utiles?*

 

Offres d’emploi

 

Offres d’emploi