Journée nationale Futur en tous genre : des enfants en visite à l’IPI

09.11.2018 | IPI

Lors de la journée nationale Futur en tous genres 2018, l’IPI a accueilli onze filles et garçons leur offrant la possibilité de découvrir la profession de leurs parents. Nous leur avons demandé ce qu’ils aimeraient inventer.

 

Le 8 novembre, des enfants ont découvert le monde des marques, brevets et designs à l’IPI dans le cadre de la journée nationale Futur en tous genres.

 

Premier point au programme après l’arrivée de nos jeunes hôtes et les mots de bienvenue à 8 h 30 : découverte des archives de l’IPI qui renferment des documents historiques et des dessins et modèles de produits. Ils ont appris ensuite ce qu’est un design et une marque et au secrétariat central de Stop à la piraterie, qui est géré par l’IPI, on leur a expliqué comment distinguer une contrefaçon d’un original.

 

L’après-midi, les jeunes ont pu découvrir en quoi consiste le travail de leur parent. Cette journée au programme varié s’est terminée par un goûter et les enfants ont reçu une casquette avec le logo de l’IPI en souvenir.

 

Nous remercions nos jeunes visiteurs pour leur intérêt et d’avoir fait de cette journée un moment particulier pour tous les participants.

 

Trois enfants racontent : « J’inventerais une machine à ranger. »

 

Fiona (11 ans): « Ce que j’ai préféré : programmer un jeu avec l’application Scratch », raconte Fiona. Après l’école, elle aimerait faire une formation d’assistante en soins et santé communautaire dans un hôpital. « J’aime le contact avec les personnes et je souhaite qu’elles se portent bien. » Si elle le pouvait, elle inventerait un médicament contre le cancer. Fiona trouve le métier de son papa (informaticien) intéressant, mais travailler dans un bureau n’est pas trop son truc, dit-elle.

 

Jules (13 ans) : « J’ai beaucoup aimé découvrir les activités de Stop à la piraterie. Nous avons dû dire, en regardant des produits, s’il s’agissait d’un faux ou d’un original », raconte Jules. S’il était inventeur, il créerait un robot pour qu’il fasse les devoirs à sa place. Il rêve de devenir médiamaticien. « Ce qui me plaît, c’est le mélange d’informatique et de travail créatif. » L’activité de son papa (examinateur) de marques lui plaît. Il se verrait bien l’exercer un jour.

 

Alexandra (12 ans) :  Le programme Scratch et les activités de Stop à la piraterie sont les deux choses qu’elle a préférés aussi. « Ce que j’inventerais ? Hmmm… Une machine qui rangerait ma chambre », dit-elle en riant. Alexandra aimerait devenir assistante médicale. Elle trouve la profession de sa maman (traductrice) cool. « Aujourd’hui, j’ai traduit avec elle une actualité à l’ordinateur », raconte-t-elle toute fière.

  

Offres d’emploi