Une étude le montre : les services de soutien aux inventeurs et aux créateurs suisses sont bien notés

26.02.2021 | IPI, Communiqué

Les PME suisses trouvent-elles des aides utiles lorsqu’elles cherchent des réponses à leurs questions sur la protection de leur propriété intellectuelle ? Une étude conclut que l’Institut Fédéral de la Propriété Intellectuelle (IPI) et les autres services de soutien aux PME, appelées communément les intermédiaires, font du bon travail. Ses auteurs décèlent cependant aussi un potentiel d’amélioration.

La Suisse est connue pour être le pays des inventeurs. Ce sont les start-up et les PME avec leurs innovations et leurs créations qui forgent cette renommée. Pour une entreprise, la propriété intellectuelle (PI) et sa protection constituent un jalon important sur la voie du succès. En effet, seule une PME qui sait gérer ses actifs immatériels et protéger ses innovations est en mesure de prendre des décisions stratégiques et visionnaires.

 

Offre de services analysée dans le cadre d’une étude

 

Lorsque les PME qui innovent se demandent comment protéger leur PI, elles se tournent généralement vers des institutions qu’elles connaissent bien comme les services régionaux de promotion de l’innovation ou les chambres cantonales de commerce, ou encore Innosuisse, Venturelab ou des conseils en brevets. Ces intermédiaires les conseillent et les assistent dans leurs démarches pour déposer marques, brevets et designs. Ils font en quelque sorte office de passerelle entre les entreprises et l’IPI, l’autorité d’enregistrement des titres de protection. Ce dernier propose également des prestations : il informe les innovateurs sur les potentialités des titres de protection.

 

Ces offres sont-elles réellement utiles ? C’est ce que l’IPI a voulu découvrir au moyen d’une étude qui s’est penchée sur les questions suivantes :

  • Quels sont les besoins des intermédiaires des PME lorsqu’ils collaborent avec l’IPI ?
  • Quelles prestations sont proposées par les offices des marques et des brevets d’autres pays dont la Suisse pourrait s’inspirer ?

 

PME et intermédiaires satisfaits

 

Selon les auteurs de l’étude, les intermédiaires et les PME sont généralement satisfaits des offres de services existants dans le domaine de la PI. Les intermédiaires ont notamment besoin d’informations sur la PI, que ce soit pour eux-mêmes ou pour les PME. Il est également essentiel pour les services de soutien qu’ils disposent d’interlocuteurs vers lesquels ils peuvent diriger les PME qui les consultent. Le plus souvent, les intermédiaires aiguillent les entreprises en quête de renseignements en matière de PI vers l’IPI.

 

Parmi les prestations de ce dernier, ce sont surtout les recherches assistées en brevets qui ressortent du lot. Selon l’étude, elles sont très accessibles et elles apportent des avantages tant aux chercheurs et aux PME qu’aux intermédiaires. S’il est vrai que le niveau de connaissances en PI des PME varie beaucoup, force est de constater qu’il s’est amélioré. Leurs principales préoccupations tournent autour des brevets, des marques, des secrets d’affaires, des stratégies PI et des questions de PI dans les collaborations. Il ressort également de l’étude que tous les intermédiaires sont consultés et que l’IPI est connu.

 

Plus de prestations à l’avenir/Optimisations

 

Les PME interrogées ont pointé du doigt un potentiel d’amélioration dans plusieurs domaines. L’IPI et les intermédiaires des PME pourraient, dans certains cas, collaborer plus étroitement ou engager de nouvelles formes de coopération. L’offre d’information de l’IPI est appréciée, même si on souhaiterait le voir plus actif sur les réseaux sociaux, notamment sur LinkedIn et YouTube. On décèle un réel besoin d’information dans le domaine de la stratégie de protection. C’est pourquoi l’IPI a élaboré une liste de contrôle qui doit aider les PME et les start-up à élaborer une stratégie de protection. Il propose une deuxième liste de contrôle sur le thème de l’octroi de licences pour l’utilisation de titres de protection. Les auteurs de l’étude recommandent par ailleurs à l’IPI d’intensifier sa communication numérique sur les thèmes de la PI et de l’innovation ainsi que de moderniser ses moyens de fournir des informations et des prestations de base.

 

Etude sur les prestations de soutien pour les PME en Suisse

Liste de contrôle : stratégie de protection et licenses

 
Les informations sur ce site vous ont-elles été utiles?

Les informations sur ce site vous ont-elles été utiles?*