|

Brevets suisses dans l'espace

Lorsque des fusées sont envoyées dans l'espace et que des satellites orbitent autour de la Terre, la technologie suisse est souvent de la partie. Notre enquête révèle que les brevets jouent un rôle important.

Voile à vent solaire de Berne sur la lune
Un moment historique : l’astronaute Buzz Aldrin déploie la voile à vent solaire de l’Université de Berne peu après avoir posé le pied sur la lune le 20 juillet 1969. Image : Nasa

Le 20 juillet 1969 : un grand pas pour l'humanité… et un moment fort pour les innovations suisses. Lors du premier alunissage, l'astronaute Buzz Aldrin déploie la voile à vent solaire développée par l'Université de Berne et la plante dans le sol lunaire avant même le drapeau américain. Cette feuille d’aluminium a recueilli les particules du vent solaire, qui ont été analysées ensuite sur Terre. Aujourd'hui encore, des scientifiques bernois participent activement à des projets de la NASA.

 

Les membres d'Apollo 11 portaient au poignet une montre du fabricant suisse Omega et des combinaisons avec des fermetures velcro de la société Swiss Velcro AG, une invention brevetée du Vaudois George de Mestral (numéro de brevet CH339155). De nombreuses autres entreprises suisses étaient également de la partie lors de ce premier atterrissage sur la lune, comme on peut le découvrir dans cet article du Musée national suisse (en allemand).

  

Technologie de pointe suisse

Aujourd'hui encore, la Suisse est très présente dans le secteur spatial, avec des technologies de pointe de plus de 50 entreprises. L'industrie aérospatiale suisse réalise un chiffre d'affaires annuel d'environ 290 millions de francs. Selon  Aerosuisse, la Fédération faîtière de l’aéronautique et de l’aérospatiale suisses, près de 1000 personnes travaillent dans cette branche. Actives dans la sous-traitance, les entreprises sont spécialisées dans le développement et la construction de sous-systèmes spatiaux (p. ex. des composants de satellites). De nombreuses « figures de l’ombre » planchent sur des innovations dans la plus pure tradition suisse.

  
  

Brevets suisses dans l’espace

Johannes Geiss teste son invention : la voile à vent solaire.
Johannes Geiss teste son invention : la voile à vent solaire. Image : Université de Berne
  
  

Brevets suisses dans l’espace

La montre : Omega Speedmaster
Les membres de l’équipage d’Apollo 11 portaient une Omega à leur poignet. Image : Swatch Group
  
  

Brevets suisses dans l’espace

Dessin du velcro
Dessin du velcro, une invention suisse équipant la tenue spatiale des premiers hommes sur la lune. Image : Espacenet.com
  
  

Brevets suisses dans l’espace

Moteurs de l’entreprise suisse Maxon Motor
Les astromobiles utilisées pour l’exploration de Mars sont équipées de moteurs de l’entreprise suisse Maxon Motor. Image : Nasa
  
  

Brevets suisses dans l’espace

Les coiffes de lanceurs de Ruag Space
La société Ruag Space fabrique notamment les coiffes de lanceurs. Image : Ruag Space
  
  

Brevets suisses dans l’espace

Image : Ruag Space
  
  

Brevets suisses dans l’espace

Capture d'écran de CleanSpace
La start-up CleanSpace veut débarrasser l’espace de ses débris spatiaux. Image : capture d’écran de CleanSpace
  
  

Brevets suisses dans l’espace

Image : Ruag Space
  

Mission vers Mars

  • Maxon Motor AG de Nidwald a fourni à la NASA les moteurs de l’astromobile Opportunity. La Suisse sera aussi à bord de la prochaine mission vers Mars : lorsque le premier hélicoptère décollera de la planète rouge en 2020, les rotors seront contrôlés par des moteurs à courant continu de Maxon.

  

  • La start-up CleanSpace, née à l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EFPL), projette de débarrasser l’espace de satellites abandonnés à l’aide d'un robot intelligent nommé Swisscube.
  • La Suisse est présente sur chaque vol d'un lanceur européen : Ruag Space fournit la coiffe destinée à assurer la protection de la charge utile. Cette extrémité profilée équipe également des fusées américaines.
  

« Les brevets nous rendent compétitifs »

L'industrie spatiale est en pleine révolution. Le tournant numérique crée de nouveaux besoins et des opportunités qui nécessitent de recourir par exemple à des satellites : internet des objets, satellites à larges bandes, communication. De plus en plus d'entreprises privées partent à la conquête de ce marché. « C'est pourquoi la protection des innovations dans ce secteur hautement spécialisé est essentielle pour notre survie. Seuls les brevets nous permettent d'être compétitifs », déclare Peter Guggenbach, P.D.G. de Ruag Space et président du Swiss Space Industries Group (SSIG).

retour

Partager