|

« Le design confère une valeur ajoutée à nos produits. »

L’entrepreneur Christoph Fahrni est passionné de design. Il ne conçoit pourtant pas des chaises raffinées, mais veille à ce que les bacs de recyclage s’intègrent dans leur environnement et soient fonctionnels. Pour protéger les designs de ces produits, il les dépose systématiquement en vue de les faire enregistrer, une démarche qui lui permet de tenir les resquilleurs à distance.

Un bac de recyclage se caractérise également par son design et peut donc être protégé. Photo: LED Werkstatt
Un bac de recyclage se caractérise également par son design et peut donc être protégé. Photo: LED Werkstatt

Une bouteille PET est jetée dans un conteneur de recyclage à l'hôpital de Berthoud; la même scène se déroule quelques instants plus tard dans une école de Zurich. Les bouteilles ont fini dans des conteneurs conçus par Christoph Fahrni et Peter Bucher, tous deux à la tête de l’entreprise LED Werkstatt. Il s'agit d’un produit très demandé en Suisse, réputée pour être LA nation du recyclage. Rien qu’en 2018, notre pays a recyclé 35 000 tonnes de produits à base de PET. Les enseignes lumineuses, les prises et bornes de recharge pour véhicules électriques font également partie de l’assortiment de l'entreprise LED Werkstatt, dont les produits sont fabriqués à Thörigen. « Nous accordons une grande importance à la provenance suisse, tout comme au design, car il confère une valeur ajoutée au produit tout en le rendant particulier », affirme Christoph Fahrni.

  

Allier l’utile à l’agréable

Les produits conçus par Christoph Fahrni reflètent sa philosophie du design. « J’aime aussi beaucoup les canapés aux lignes élégantes, mais le design ne se résume pas à cela », déclare-t-il. Le design nous entoure au quotidien; il doit donc s’intégrer à notre environnement en toute discrétion. L’ajout de détails superflus au nom de l’esthétisme n’est pas la tasse de thé du membre fondateur de LED Werkstatt. « Le design doit avoir une utilité; il ne faut pas que la forme devienne une fin en soi », ajoute-t-il. L’apparence d'un bac de recyclage est toujours le résultat d'un processus de conception clairement défini. L'équipe mène des réflexions sur la forme, mais aussi sur le matériau idéal et sur bien d’autres aspects. La législation suisse constitue un défi supplémentaire, puisque les sacs poubelle, par exemple, sont soumis à des normes de hauteur et de volume. Tous ces paramètres ont une influence sur la forme finale.

  

Protéger un design demande du temps

La conception des conteneurs a demandé beaucoup d’énergie et Christoph Fahrni y a mis du cœur. D’où la volonté de tenir les resquilleurs à distance. C’est pour cette raison que la société LED Werkstatt dépose systématiquement les designs pour ses produits auprès de l’Institut Fédéral de la Propriété Intellectuelle (IPI) en vue de les protéger. « Nous avons investi du temps, de l'argent et du travail dans nos produits. Nous ne voulons donc pas que ce soient des tiers qui en profitent », déclare l’entrepreneur. Déposer un design est devenu quasiment une routine pour lui. Il nous raconte que certains jours il requiert, au moyen d’une seule demande, la protection des designs de 60 objets. C'est possible grâce au dépôt multiple, qui constitue une particularité de ce titre de protection. Mails il faut que les objets appartiennent tous à la même catégorie de produits, par exemple des meubles. Une fois protégé, le design devient un titre négociable. Le titulaire a, par exemple, la possibilité d’octroyer des licences.

 

Les designs sont un des facteurs clés dont une entreprise doit tenir compte pour se positionner sur le marché. C'est pourquoi ils font souvent l'objet de contrefaçon. Le design confère à son titulaire le droit d’interdire à des tiers l’utilisation de produits ayant un design identique ou similaire.

  
  
« Protéger les designs fait également partie de mon travail »: Christoph Fahrni et Peter Bucher de LED Werkstatt. Photo: LED Werkstatt
« Protéger les designs fait également partie de mon travail »: Christoph Fahrni et Peter Bucher de LED Werkstatt. Photo: LED Werkstatt
  

« Copier c'est voler »

Pour éviter à tout créateur la tentation de copier les produits de LED Werkstatt, Christoph Fahrni informe sur son site que le design de leurs objets est protégé. À côté de chaque produit est indiqué le numéro du design déposé accompagné du message suivant : « Copier c'est voler. Veuillez respecter les titres de protection industrielle, notamment dans le cadre d’appels d’offres. » L'inscription au registre suisse des designs permet de tenir les resquilleurs à distance.

Le designer industriel passionné n’est pas à court d’idées. Il s’intéresse actuellement aux bornes de charge pour les véhicules électriques. Il puise son inspiration partout. Selon lui, il suffit d’ouvrir grand les yeux sur le monde qui nous entoure.

  
  

La protection des designs en quelques points

En Suisse, les demandes d'enregistrement d'un design doivent être déposées à l’Institut Fédéral de la Propriété Intellectuelle. Voici quelques conseils :

 

Reproductions : Elles doivent être de bonne qualité et représenter clairement le design que l’on souhaite déposer. Conseil : déposer des reproductions en noir et blanc vous permet de protéger votre design dans toutes les variantes de couleurs.

 

Recherche : La nouveauté du design n’étant pas vérifiée, il est recommandé d’effectuer des recherches avant le dépôt en lisant des ouvrages spécialisés et en visitant des salons ou des boutiques. Soyez en outre bien au clair sur ce qui a inspiré votre design.

 

Durée de protection : Un design est protégé pour une première période de cinq ans à compter de la date de son dépôt, puis la protection peut être prolongée pour une durée maximale de 25 ans (5x5 ans).

 

Dépôt multiple : Il est possible de déposer plusieurs designs au moyen d'une seule demande à condition qu’ils appartiennent à la même classe de produits.

 

Coûts : Taxe de base de 200 francs pour un design. Une prolongation coûte également 200 francs.

 

Questions sur les designs : Consultez nos questions fréquentes.

 

D’autres questions ? Rendez-vous sur notre site www.ipi.ch ou appelez-nous au 031 377 77 77.

retour

Partager